Sérum Solaire – rajeunissez tout en profitant du soleil

by in Conseils, Mon soin 21 janvier 2021

BRONZAGE EN TOUTE SECURITE

LA NOUVELLE GENERATION DE CREMES SOLAIRES VOUS FAIT RAJEUNIR PENDANT QUE VOUS PROFITEZ DU SOLEIL



Le soleil: ami ou ennemi?


Le soleil est essentiel pour la vie sur terre. Sa  chaleur et sa lumière fournissent de l’énergie à toutes les cellules vivantes.  Les rayons UV donnent à notre peau une belle couleur brune et aident notre corps à produire de la vitamine D pour renforcer les os.


Deux types de rayons UV atteignent la terre: UVA et UVB. Trop d’UVA est une des causes du vieillissement de la peau, alors que trop  d’UVB cause les coups de soleil. Une bonne protection contre les rayons UVA et  UVB est donc vitale.


Malheureusement, la plupart des produits de bronzage avec une protection élevée ne sont pas très agréables à utiliser. Personne  n’aime appliquer sur sa peau, une pâte grasse et épaisse qui laisse un film  blanc et ne sent pas très bon.


Les cosmétiques IKARI offrent une toute nouvelle crème solaire qui semble aussi agréable qu’un sérum: le SERUM SOLAIRE sous forme de  tube. La crème de la crème pour les amateurs de soleil.

  • Un sérum liquide qui pénètre rapidement avec une protection élevée contre les rayons UVA et UVB.
  • Ne laisse pas de film blanc sur la peau
  • Un agréable parfum frais
  • Contient des cellules souches et des antioxydants qui neutralisent les effets néfastes du soleil pendant que vous profitez du soleil
  • Bronzage en toute sécurité garanti à 100% et sans oxyde de zinc*


    * Ingrédient dans les crèmes solaires qui peut  encourager les cancer de la peau
Une étude menée à l’Université du Missouri des sciences et de la technologie montre que la crème solaire censée nous protéger contre le cancer de la peau n’est pas aussi sûre qu’elle le devrait. Selon des analyses de toxicité cellulaire, l’oxyde de zinc, un ingrédient couramment utilisé dans les crèmes solaires, subit une réaction chimique durant laquelle des radicaux sont libérés, ce qui pourrait endommager les cellules ou leur ADN. Les auteurs avaient déjà abordé le sujet en 2009 et travaillent à la publication de résultats plus détaillés dans la revue Toxicology and Applied Pharmacology.
    ;
    Cart

    Complétez vos informations